L’incontournable Festival de la Cité de Lausanne s’est terminé ce week-end avec un bilan plus que positif. Le soleil a répondu présent ainsi que la très forte affluence estimée à plus de 100 000 personnes.

Malgré la féroce, mais saine concurrence du Montreux Jazz Festival, la Cité a attiré la foule dans la vieille ville lausannoise grâce à, comme d’habitude une palette artistique variée et originale. L’extension du site jusqu’au Vallon pour le cirque Trottola et à la Place de la Riponne pour la Spire de Chloé Moglia n’est pas étrangère à ce succès.

Dorénavant, l’événement qui a connu sa 48e édition cette année, compte 19 lieux où s’adonne de multiples artistes. Cette diversité est le point fort de ce traditionnel événement qui rameute les Lausannois, mais pas seulement. Rencontrés proches de la Cathédrale des Zurichois viennent passer quelques jours dans la Capitale olympique. « Chaque année, avec un groupe d’amis, nous nous retrouvons ici pour passer de chouettes moments, dit Adrian, qui a étudié à Lausanne. C’est notre rencontre annuelle avec les autres étudiants. Pourquoi La Cité ? Il y a une ambiance particulière, festive et nous voyons des spectacles inédits que l’on voit nulle part ailleurs. »

Le Jardin du Petit-Théâtre, véritable mini-festival dans le festival, a fait la part belle aux artistes locaux avec une programmation musical dub, tropical et électronique. Situées sous le Pont Bessières, les Marches ont accueilli des concerts amplifiés. La proximité avec les artistes a offert un spectacle inoubliable aux spectateurs aux sons de Quiet Island, Félicien Lia et Volmir Cordeiro.

Côté musique, les Ghanéens de Fokn Bois et les jeunes Anglais de Squid ont été deux belles découvertes. Immense succès public pour les concerts de Derya Yildrim & Grup Simsek, Kokoroko, Aldous Harding, Ebony Bones ou encore pour la techno organique du Cabaret Contemporain qui a transformé le Grand Canyon en dancefloor géant.

Le Festival de la Cité, comme à son habitude, a attiré du monde et fait frémir bon nombre de spectateurs. Seul bémol, il va falloir attendre jusqu’au 7 juillet 2020 pour vivre la 49e édition qui se terminera le 12 juillet 2019!