Le but est de faire rire, évidemment, mais derrière cet objectif d’offrir du bonheur, le Swiss Comedy Club (SCC) fonctionne comme une mini entreprise. En haut de la pyramide, on retrouve Ivan Madonia, un homme dynamique, passionné, comédien et infatigable. Actif dans le monde de l’immobilier et également dans l’univers du spectacle, il se donne corps et âme pour cette institution créée en 2010.

« Je voulais un esprit stand-up »

L’idée de la naissance du club est venue d’une réflexion sur l’état de la scène humoristique suisse. « Avant 2010, il n’y avait franchement pas grand-chose à ce niveau, déclare Ivan Madonia. Le nombre de lieux qui donnaient la possibilité aux jeunes de se produire était au plus bas. La création avait pour objectif de réunir plusieurs pôles différents du rire pour mieux grandir ensemble. Je voulais un esprit stand-up avec un micro en main, un artiste qui raconte des histoires avec très peu d’artifices » L’homme face à son public, démuni, sans accessoires avec seulement le talent comme compagnon.

Actuellement, le SCC cartonne et fait partie des troupes avant-gardistes sur la scène romande. Des noms connus y sont passés : Thomas Wiesel, Yoann Provenzano, Samir Alic ou encore Charles Nouveau, et une quinzaine sont toujours dans le circuit comme Jessie Kobel, Sandrine Viglino, Nathanaël Rochat, David Cunado, MC Roger, Arek, Jacques Bonvin et bien d’autres.

Quatre résidences

Fort de ce succès, le SCC s’installe dans plusieurs lieux de résidence. Le Chat Noir à Carouge, Au Point 11 à Sion, A l’après à Bulle et depuis le mois de septembre aux Faux-Nez à Lausanne. « « Nos membres montent sur ces différentes scènes avec, souvent, des invités reconnus, précise l’artiste, qui a vécu à Paris X années. Chaque endroit a son esprit et ses particularités. Par exemple, à Genève, nous favorisons les scènes ouvertes avec une sélection de futurs humoristes qui restent environ cinq minutes devant les spectateurs. »

A Lausanne, c’est un peu différent. « La première partie de la soirée se déroulera avec des étudiants de notre école, qui sont parmi nos coups de cœur. » Car, oui, le SCC a développé ses propres cours. Ceux-ci sont nommés précisément « Swiss Comedy School Cours d’initiation au théâtre et à l’art du One Man Show ». Cette formation vise à accompagner des élèves comédiens à l’écriture et à la réalisation de leur spectacle. L’enseignement est basé sur l’humour, le ressenti, la profondeur et l’efficacité comique. La soirée aux Faux-Nez, pour en revenir en détail avec ce spectacle, se poursuivra avec un one-man-show d’un ou plusieurs membres du SCC.

« C’est mon plus beau cadeau »

Tout est bien huilé, malgré le fait que le domaine artistique choisi soit l’humour. « C’est bien organisé, car j’ai la chance d’être bien entouré avec des passionnés efficaces avec de nouvelles idées quotidiennes. Ça prend beaucoup de temps de développer un tel concept en Suisse. Mais je tiens à aider ces jeunes à se faire connaître, qu’ils prennent du plaisir et qu’ils aient confiance en eux et ainsi décoller dans leur carrière. Et ça, c’est mon plus beau cadeau », termine Ivan Madonia, déterminé avant de partir observer voir un de « ses » artistes sur scène.

Site du Swiss Comedy Club

Site du Café-théâtre Les Faux-Nez