Prilly, pensionnaire de 2e ligue, a éliminé Meyrin, 1re ligue, de la course à la Coupe de Suisse 2019/2020 (4-2). Les Prillérans ont parfaitement géré la partie et globalement montré plus d’envie que leur adversaire.

« On n’était pas prêts durant les deux premiers tiers. Lors du dernier, on s’est réveillé, mais ça n’a pas suffi », regrettait Simon Fischer, attaquant du CP Meyrin. « Prilly s’est très bien battu et joué de manière simple. En revanche, nous, on s’est compliqué la vie ».

Prilly plus intense et plus engagé

Les propos de l’ancien joueur du Lausanne HC résument parfaitement le scénario de cette rencontre. Bien entrés dans la partie, les Prillérans ont été les premiers à allumer la mèche. Après cinq minutes, les curieux, tombés par hasard à Malley, pouvaient se demander s’il y avait vraiment une différence d’une division entre les deux équipes. Le rythme, très élevé, permettait à l’affluence clairsemée d’apprécier du joli hockey avec de l’intensité et de l’engagement.

Victoire du HC Prilly Black Panthers face à Meyrin (Crédit photo: Sophie Odin)

Meyrin ne s’est pas comporté comme une équipe de 1re ligue. (Crédit photo: Sophie Odin)

A la 8e, les hommes de Philippe Martin étaient justement récompensés par le premier but. Lors d’un power-play rondement mené, ils prenaient l’avantage grâce à Aleksa Lukovic. Malgré plusieurs opportunités avec un hockeyeur de plus sur la glace, le score restait scellé à 1-0 jusqu’à la fin de la première période. Alors que l’on pensait voir les Genevois revenir avec de meilleures intentions, il n’en a rien été. Garry Chetelat et Kévin Costa donnaient trois longueurs d’avance à Prilly. Il y aurait même pu avoir 4-0, si le poteau n’avait pas stoppé l’envoi de Derek Bürgin, malchanceux sur le coup.

« Les gars ont respecté les consignes »

Complément apathique, Meyrin subissait le rythme effréné de son adversaire, ce qui faisait la joie de l’entraîneur Philippe Martin. « Tout le monde était impliqué durant 60 minutes. Les gars ont bien respecté les consignes. Quelles étaient-elles? C’était d’être bien discipliné, mais surtout de les attendre pour bloquer leur vitesse. J’ai eu la chance d’avoir  quatre lignes complètes et bien préparées. » Contrairement à une rencontre jouée en semaine et dans un autre canton, Prilly était au complet. La magie de la coupe? « Ça doit être ça », rigole l’entraîneur intronisé en début de saison.

Victoire du HC Prilly Black Panthers face à Meyrin (Crédit photo: Sophie Odin)

Prilly s’est montré solide et concentré durant 60 minutes. (Crédit photo: Sophie Odin)

Lors de la dernière période, le public a, enfin, pu voir à l’œuvre une vraie formation de 1re ligue. Du rythme, de l’envie, des actions dangereuses et un jeu en équipe. Le réveil était confirmé par la réussite de Raphael Mayenzet après moins de quatre minutes dans l’ultime tiers. Dès lors, les hommes du bout du lac mettaient une grosse pression sur la valeureuse défense prillérane.

Doublé de Chetelat

A la 51e, à la suite d’une pénalité sifflée contre Bürgin, Meyrin posait son jeu de puissance, mais Garry Chetelat interceptait une passe et trompait parfaitement le portier d’un astucieux dribble. « J’ai inscrit les buts qu’il fallait mettre, réagit l’intéressé, auteur de la deuxième et quatrième réussite. Je suis content du niveau de l’équipe, car on savait qu’on pouvait faire mieux que nos dernières sorties. On a fait un match plein et intense. »

Victoire du HC Prilly Black Panthers face à Meyrin (Crédit photo: Sophie Odin)

Le tirage au sort du troisième tour qualificatif pour la Coupe de Suisse aura lieu le 21 novembre. (Crédit photo: Sophie Odin)

La fin de partie aura été la seule note négative de la soirée pour « les Black Panthers ». Melvin Mourou, à la 56e, permettait à ses couleurs de revenir à deux longueurs. « C’était un peu tendu lors des cinq dernières minutes », admet Garry Chetelat. L’essentiel est là avec la victoire et l’accession au troisième tour qualificatif pour le Coupe de Suisse 2019/2020. Il faudra patienter jusqu’au au 21 novembre pour connaître le nom du futur adversaire. En attendant, Prilly retourne dans son championnat de 2e ligue où plusieurs matchs importants arrivent. « J’espère vraiment que ce match servira de référence pour la suite », termine Philippe Martin.

On a aimé:

  • La volonté prillérane
  • La sérénité des « Black Panthers » jusqu’à la 55e
  • La réaction de Meyrin au troisième tiers
  • Le vin chaud

On a moins aimé:

  • Le niveau de Meyrin
  • Le nombre de spectateurs pour un match à élimination directe (Peut-être sommes-nous trop exigeants?)
  • Les deux premiers tiers de Meyrin
  • Le niveau des anciens du LHC, Nicolas Villa et Simon Fischer

HC Prilly Black Panthers – CP de Meyrin 4-2 (1-0 ; 2-0 ; 1-2)

Buteurs:
07:54: Aleksa Lukovic (Nicolas Villa, Kewin Albanesi, 5c4) 1-0
26:44: Garry Chetelat (Benjamin Maillard, Alexandre Piquerez) 2-0
27:01: Kévin Costa (Derek Burgin, Nicola Pedrani) 3-0
43:33: Raphael Mayenzet (Florian Mani, Alexandre Fontana) 3-1
51:07: Garry Chetelat (4c5 !) 4-1
55:31: Melvine Morou (Paulo Stan) 4-2