Tenu par l’ancien hockeyeur, Bruno Kaltenbacher, père de Bastian Baker, l’établissement, qui se trouve à l’avenue du Grammont 6, offre un menu du jour à un prix plus que correct. Immersion.

Le mot sport résonne toujours de manière plus sérieuse dans mon esprit, alors l’idée m’est venue de prolonger mon café-écriture jusqu’au menu du jour du Sport’s Café le Zodiac. Donc, ma tête n’a pas hésité longtemps à scruter le tableau des menus. Ce dernier propose deux plats chaque jour.

Ce mercredi, j’avais le droit à un tartare de viande avec frites et salade en entrée pour seulement 17.50 francs (!) ou des tortellinis à la carbonara avec la même entrée pour 15.50 francs (!). Naturellement, mon choix s’est porté sur le morceau de bidoche, car je ne suis ni végétarien, ni végétalien, ni vegan.

Terrasse à disposition

Je décidais de garder ma place à l’intérieur, car un peu malade, je ne voulais pas pousser en m’installant sur la sympathique terrasse extérieure, entourée légérement de verdure, mais bien proche de l’avenue de Cour, à mon goût. Mais certainement qu’une soirée arrosée sur cette dernière me ferait vite oublier quelconque voiture au loin (de mon ivresse).

Bref, nous nous égarons, la salade passe à merveille, quoi que trop « fit » pour moi. En attendant le tartare, ça ira très bien avec un verre de blanc Mont-sur-Rolle. Il y avait Ollon au choix. En rouge, j’ai opté pour un petit Merlot (seulement 1dl, je vous promets). Le Goron, qui est proposé en vin ouvert, me fait trop penser aux poivrots accoudés au bar et les personnages joués par le regretté François Silvant.

Le Tartare débarque avec les frites. Sans mon chronomètre en main, je suppose que c’est arrivé en moins de 15 minutes après la commande. Certes, il y avait peu de monde et ce n’était pas encore midi lors de notre demande, mais c’est important de le souligner.

Mon accompagnante me questionne: Où sont les toasts? (Dans ma tête, je chantonne “Où sont les femmes?”)

Je rétorque: Pour le prix, on ne va pas réclamer et je pense que tu pouvais choisir des toasts à la place des frites (information confirmée plus tard avec le passage d’une assiette sans frites, mais avec des toasts)

Tant pis, on se rabat sur le pain frais ce qui nous convient parfaitement. Le tartare est gouteux, la viande est bonne, j’y rajoute du tabasco pour arriver à mes fins de palais globe-trotteur. Les frites étaient correctes, sans plus. Dans ma tête, je pense que mon accompagnante imagine encore ses toasts et son beurre légèrement salé par-dessus. Je suis sûr que si on les avait demandés, on les aurait eus.

Très bon rapport qualité-prix

Repu, après un bon plat et un verre de rouge (un seul toujours), le café ingurgité en vitesse, nous pouvons nous en aller de manière satisfaite et retourner au travail (au vrai) en espérant ne pas nous endormir sur notre place, mais j’ai moins peur que si on avait testé un buffet à volonté.

Après avoir déjà passé une ou deux soirées sympathiques dans cet endroit et goûter les fameuses fondues (viandes+poissons), je suis heureux d’avoir testé le menu du jour. Placé à 30 secondes de l’arrête de métro M2 Délices, le café-restaurant est parfaitement situé et offre une proposition pour le repas de midi défiant toute concurrence au niveau qualité-prix.

Testé et approuvé par Lausanne.com

On a testé et approuvé un magnifique établissement chaleureux dont le service est impeccable avec des écrans un peu partout, mais un mercredi à midi, il n’y avait pas grand-chose à voir.

Plus d’information, carte des mets et menu de la semaine: Le site du Sport’s café Zodiac

Pour donner son avis et suivre l’actualité: La page Facebook du Sport’s café Zodiac