Je le concède volontiers, j’aime aller sur certains sites de promotion pour me donner de nouvelles idées de repas pour les soirs de demain. Ce mercredi, j’avais prévu d’aller goûter un « Rodizo » dans un établissement du centre-ville de Lausanne, mais après un petit tour sur tududududud (pas de pub gratuite), j’ai trouvé une offre sympa pour gens sympas au Wok Royal au, déserté, mais toujours vivant Malley Lumières à Prilly.

A l’arrivée, ma réservation téléphonique a été prise en compte et nous voilà attablés pour notre plus grand bonheur. Malheureusement, pas d’explications, mais les serveurs doivent penser qu’il n’y en a pas besoin, car un buffet à volonté reste assez simple d’utilisation. Il y a des pinces sur chaque table, mais l’explication est faite sur papier. Pour information, c’est juste pour les sauces à choix pour le teppan yaki (tu comprendras ça plus tard dans le texte).

Le buffet, le soir coûte 39 francs, alors qu’à midi il n’est qu’à 22 francs (obligation d’une boisson, mais peut-être était-il réduit, je laisse la question en suspens jusqu’à ce que j’y retourne (très) prochainement.

Bon pis ce buffet ?

Si tu as la chance d’arriver directement par l’allée centrale, comme moi qui aie eu l’honneur d’être placé ici, tu auras le droit à la jolie présentation des sushis, qui donnent envie et qui franchement ont le goût de vrais sushis. Peut-être qu’ils ne sont pas faits uniquement d’amour comme ceux de ta grand-mère asiatique, mais j’ai adoré. Et je suis compliqué à ce niveau.

Mais il n’y a pas que ça. Le buffet froid est copieux avec notamment une salade d’algue à tomber. À côté de ce buffet se trouve le coin « cru » avec viandes, poissons et légumes. Il y a même des cuisses de grenouilles, mais mon dégouté pour cet aliment ne m’aide pas à définir dans quelle famille il faut mettre cette « nourriture ». Donc, cette partie « cru », tu fais ton assiette avec ta pincette qui représente une sauce (voir ci-dessus) et tu l’amènes au chef cuisinier. Délicieux.

Y a du dessert pour ceux qui ont encore de la place

Pour les plus fainéants, on peut trouver un coin plus « frit » avec du poisson (beignet, calamars frits, moules…) et de la viande (brochettes, bœufs, poulets.), riz et soupes. Le choix est grand et se terminera, si la place le permet, par une visite au buffet dessert qui est plutôt copieux. Visuellement très beau, il faut attentivement choisir la bonne douceur pour satisfaire ses papilles.

Au niveau du service, rien à redire, tout arrive rapidement avec le sourire ou peut-être que c’est une grimace quand la personne te revoit pour la 5e fois en train de faire le tour du buffet. J’estime que c’est un sourire gentil et serviable et je resterai sur cette impression.

Même sans « promo », j’y retournerai !

Belle découverte, le prix est correct au vu du nombre d’aliments et leurs qualités. J’y reviendrai, même si j’y suis allé, car j’avais un bon de 20 francs à partir de 60 francs de consommation (difficile de ne pas y arriver, si le buffet coûte 60 francs).

Finalement seul et unique problème, la personne qui m’accompagnait m’a regardé manger la moitié du repas, car je cite « La vue des cuisses de grenouilles m’a retourné l’estomac ». Tant pis, j’ai assez d’amis épicuriens dans mon entourage. Alors qui vient mercredi prochain à midi ?