Basé au Brésil, le groupe n’est pas pour autant 100% du pays de la samba. Il y a de la multiculturalité avec la présence de Masako Tanaka, venu du Japon et qui représente parfaitement l’intégration et le bonheur d’être « adopté » par une nation comme celle du Brésil. « J’adore ce pays, dit-elle en appréciant son verre de vin rouge à L’Osteria Bolgheri. Sa culture, son climat, ses habitants, ouverts, souriants et toujours joyeux. Je suis fascinée, heureuse d’être là, et la musique, ce rythme si particulier et si entraînant. Je suis conquise. » Son allant et sa spontanéité traduisent parfaitement l’ambiance qui règne au sein de PianOrquestra.
Claudio Dauelsberg , directeur artistique le confirme. « C’est extraordinaire de bosser avec de telles personnes. Elles sont talentueuses, mais elles ont, aussi, cette sensibilité que je recherche au niveau artistique. » Composé de musiciens multifacettes, le groupe « subit » les départs, mais trouve toujours quelqu’un pour remplacer et continue à travailler en harmonie. En osmose totale. Entre eux, mais également avec un public, peut-être un brin récalcitrant, mais qui finit par être conquis à en redemander encore et encore. Des objets insolites s’ajoutent au spectacle Avec une imagination infinie, les cinq revisitent la musique brésilienne, de Villa Lobos à la samba. Outre le côté musical, le visuel est époustouflant avec un travail autour du piano, pièce centrale du spectacle. A chaque son, une nouvelle découverte, avec l’ajout d’objets plus insolites les uns que les autres : des cordes, des cartons, une ligne de pêche, des gants, des bâtons ou des sandales en caoutchouc sont accrochés et le piano peut devenir un violon ou encore une guitare.
Crée en 2003 à Rio de Janeiro, le groupe est actuellement en tournée en Europe. Après avoir bravé le froid des pays baltes, le voici en Suisse pour un unique spectacle le samedi 3 novembre 2018 aux Faux-Nez avant de s’envoler vers le Portugal. Même si l’hiver n’est pas vraiment là, ce spectacle réchauffera assurément le cœur de tout le public. Plus d’information: Le site du café-théâtre Les Faux-Nez